Union des
Webradios
Françaises

Recording studio equipment

Suivez-nous sur

  • Facebook
  • Twitter Icône sociale
  • Instagram

Le 9 novembre 2020 s’est tenue la toute première réunion de ce qui est devenu l’Union des Webradios Françaises. Alors que nous vivions le deuxième confinement, se rencontrer et échanger entre webradios a redonné de l’espoir à beaucoup d’entre nous, inquiet.e.s pour la survie de nos médias.

Ce premier élan fédérateur et réjouissant nous a permis de nous sentir moins seuls et de réfléchir à la création d’une structure pour nous représenter. Vous avez été nombreux.ses à répondre présent.e.s et adhérer à notre manifeste où nous avons pu affirmer les valeurs d’ouverture, de curiosité et de soutien à la création artistique que nous défendons sur nos ondes.

Printemps 2021, pour la première fois dans l’histoire des webradios françaises, une délégation à été reçue au Ministère de la Culture (DGMIC), au Centre National de la Musique (CNM) et au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA, devenu ARCOM en 2022). En juin, la reprise des événements culturels, qui permettent à beaucoup d’entre nous d’exister, a ralenti les chantiers entrepris par l’UWF, sans toutefois nous faire perdre de vue nos objectifs communs.

En début d’année, la délégation qui avait participé aux rendez-vous avec les institutions s’est réunie à Paris pour structurer l’UWF et lui donner l’existence légale indispensable pour la poursuite des discussions sur la reconnaissance des webradios en France. Cette journée stimulante est le véritable acte de naissance de notre union. Nous avons écrit et déposé les statuts de l’association et désigné le conseil d’administration composé de représentant.e.s des structures suivantes : Ola Radio, radio béguin, Reggae.fr Webradio, Radio DY10, Tsugi Radio, LM7 Radio, Radio M’s et Le Bon Mix.

UWF promouvoir défendre soutenir.jpeg

Nos objectifs, avec l’UWF désormais structurée, sont de consolider la place des webradios dans le paysage audiovisuel français, en valorisant chaque structure auprès du public et des institutions, tout en créant un vaste réseau d’entraide et de solidarité. 

Nous allons poursuivre nos échanges avec les pouvoirs publics pour la création d’un véritable statut de la webradio, afin que nous soyons reconnus et soutenus financièrement et enfin envisager de pouvoir vivre de notre activité.

L’UWF aura pour mission de défendre ses membres face aux opérateurs privés (plateformes, maisons de disques, société de perception de droits etc.). Nous souhaitons aussi utiliser notre réseau pour mutualiser nos ressources, nos compétences et proposer des formations pour accompagner la professionnalisation de nos membres, et aider à la pérennisation de nos médias indépendants. 

Dans nos rêves les plus fous, nous aimerions, par exemple, lancer un festival ou encore constituer un fond d’aide à destination des membres de l’UWF pour pallier l’absence de subventions et nos difficultés quotidiennes.

Une jeune femme parlant à la radio
L’UWF ÉTAIT PRÉSENTE AU
PARIS RADIO SHOW
LES 2 & 3 JUIN 2022
UWF au Paris Radio Show 2022.jpeg

L’UWF est dotée d’un Conseil d’administration, composé de ses membres fondateurs, engagés pour la défense de nos droits :

Alice Fion (Ola Radio)
Antoine Dabrowski (Tsugi Radio)
François Le Bras (Radio DY10)
Camille Viguié (radio béguin)
Pierre Denjean (Le Bon Mix)
Arnaud Descaves (LM7 Radio)
Lénie Nataf (Reggae.fr Webradio)
Franck Boissier (Radio M’s)